HISTOIRE DU "Dé à coudre"

Publié le par Les Passions de petite ALINE

Article concernant l'histoire étonnante et passionnante de nos trésors... objet de couturière,  vêtement,  ouvrage.

  

de-002.JPG

 

  Du latin ..digitus                                                                                                                                          

Il a toujours eu la forme d'un petit godet en métal  ou en une matière dure, mais cependant à l'époque médiéval il existait des protèges-doigts qui avaient la forme d'une bague sur laquelle on avait monté une plaque. Le dé serait-il une bague transformée ?

On a même trouvé des dés en métal dans les ruines de Pompeï et l'on sait que puisque les soldats romains devaient entretenir eux-mêmes leurs vêtements, les aiguilles et le dé faisaient partie de leur équipement .                                        

On cousait tout à la main , le dé était donc une marchandise importante.                                                                           

Dé d'or et d'argent finement travaillés et ornés d'inscustations de pierres précieuses, d'émail, de nacre ou de porcelaine.                                                                   

Véritables oeuvres d'art, mais quelle que soit leur valeur, tous les dés possèdent le même sommet arrondi ou plat doté de petites alvéoles.

Pendant des siècles, lors des fianciailles, la tradition a voulu que les jeunes gens offrent à leur promise des dés particulièrement ouvragés.                                     

Publié dans PAPOTAGE DE COUTURIERE

Commenter cet article

tulipe42 11/11/2010 11:20


merci pour l'histoire du dé


Marie-Amélie 11/11/2010 11:14


merci Alice pour ce joli article, on en connaît un peu plus sur le dés!! les tiens sont superbes! bisous


lens62 11/11/2010 10:03


merci pour l'histoire du dé à bientôt