QUI A INVENTE LA FERMETURE ÉCLAIR ?

Publié le par Les Passions de petite ALINE

En 2014,  la fermeture éclair de nos jours fêtera ses 100 ans d'existence.

fermeture-eclair.jpg


C'est en 1891 qu'un Américain du nom de Judson Whitcomb élabora une première fermeture à glissière ou à crémaillère qui s'ouvrait et se fermait à base d'oeillets et de crochets.(pas facile du tout)


Pendant une vingtaine d'années, plusieurs inventeurs ont travaillé à l'amélioration de cette fermeture que l'on apelait à l'époque "surity fastener".


Et c'est Gidéon Sundbâck (Américaino-Suédois) qui en 1914  inventa la première fermeture à glissière composée de petites dents s'emboîtant les unes dans les autres avec un curseur intégré. Celle des temps modernes.

Il déposa le brevet en 1914 et enregistré en 1917.

220px-Gideon_Sundback.jpg


Elle fut vite appelée "Fermeture éclair" de la société Eclair Prestil SN.

Mais il faudra quand même attendre vers 1934, pour quelle soit utilisée dans la confection industrielle.

Les dents et les crans de la navette étaient métalliques, maintenant l'on en trouvent énormément en matière plastique.

001_Sundback_zipper_1917_patent.jpg

 

Définition dictionnaire Larousse :

Fermeture à glissière ou éclair : Dispositif qui sert à fermer. (nom déposé) Constituée de deux chaînes souples, à dents, qui engrènent au moyen d'un curseur.

 Synonyme :

Fermeture à glissière

Fermeture à crémaillère

Fermeture éclair

Zip

Zipper

Tirette

 


Publié dans PAPOTAGE DE COUTURIERE

Commenter cet article

DENYS Hubert 26/05/2017 16:48

Bonjour,
Votre article est précis et bien fait, seulement, il manque un détail: Comment l'inventeur à eu l'idée de concevoir cette fermeture et pourquoi?
Cela a demandé beaucoup de recherches et de travail et pourtant la réponse est simple:
Un jour qu'il se promenait à la campagne, il trouva une plume d'oie. Il la ramassa et remarqua que certaines franges de la plume étaient séparées alors que les autres étaient unies. Il lissa la plume de bas en haut entre deux doigts et remarqua que celle-ci reprenait sa forme originelle et était de nouveau compacte. Il fit le mouvement inverse , de haut en bas, et constata que les éléments de la plume se séparaient à nouveau.
Revenu chez lui, il emprunta le microscope du pharmacien du village afin d'examiner la structure de la plume en détails. Il constata que chaque brin composant la plume portait de petits ergots qui s'emboîtaient ou s'écartaient selon le cas. Après beaucoup d'essais et d'échecs, il réussit.
Il trouva que ce mode de fermeture pourrait largement remplacer et serait plus pratique que les lacets du corset de sa femme qu'il était obligé de serrer tous les matins

DENYS Hubert 28/05/2017 11:21

Bonjour,
J'ai appris cette anecdote en regardant une émission sur les grands inventions sur la chaine ARTE;
Il était ajouté que les détracteurs de cette invention disaient que celle-ci était peu fiable à l'origine, ce qui est vrai, car les premiers modèles avaient tendance à se bloquer ou à s'ouvrir inopinément.On cite le cas d'un effeuilleuse de cabaret dont la robe à volants était munie de la fermeture. Si tout ce passa bien lors des essais, il n'en fut pas de même lors de sa représentation où ladite fermeture se bloqua et elle dut l'arracher en se blessant à la poitrine.
On a dit aussi que le métal dans lequel étaient fabriquées les maillons avait la fâcheuse tendance à s'oxyder facilement au point qu'on était obligé de découdre la fermeture avant de laver le vêtement.
Par contre, il est un point qui a failli être néfaste à l'invention, c'est sa complexité à automatiser sa production. En effet, les premières entreprises qui ont fabriquées le produit ont été confrontées à un problème de taille: Elles n'arrivaient pas à produire plus de deux fermetures de 30 cm par jour car elles utilisaient des presses à emboutir pour fabriquer les maillons. Il paraîtrait que c'est un ouvrier qui avait travaillé dans une imprimerie au moulage de lettres de plomb qui suggéra d'utiliser la fonderie plutôt que l'emboutissage. Je n'ai pas pu avoir plus de détails quant aux diverses étapes et à l'évolution de ce procédé
Amicalement.

Les Passions de petite ALINE 27/05/2017 18:44

Bonjour Monsieur,
J'avais entendu cette version mais je n'ai trouvé à aucun moment dans les livres la véracité de cette histoire, aussi je me suis permise de ne pas la mentionner.
Mais je vais compléter tantôt cet article avec vos explications.
Merci infiniment
Petite Aline

helene 06/03/2013 08:53

merci pour cette découverte et ton explication

brigitte 04/03/2013 17:49

merci pour le récit de cette invention
bonne fin de journée

atelier-point de croix 04/03/2013 15:33

merci pour ces infos
il est important de connaître un peu l'histoire de la mode; biz